Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. IMM-OUEST
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >A QUOI VA RESSEMBLER LE MARCHE IMMOBILIER APRES LE CONFINEMENT ?

A QUOI VA RESSEMBLER LE MARCHE IMMOBILIER APRES LE CONFINEMENT ?

Publié le

Des attentes différentes des particuliers ?

Contraints d’y rester enfermés, beaucoup de Français ont sans doute posé un nouveau regard sur leurs logements et leurs villes de résidence.

Une grande majorité des professionnels de l’immobilier ont d’ailleurs déjà constaté des changements dans les recherches des particuliers. Ils sont ainsi sollicités pour des annonces de maisons avec jardin et surtout des logements dans les villes moyennes, loin des grands centres-villes.

Le télétravail influence également les nouvelles attentes des recherchants : logements plus spacieux avec coins bureaux, avec une bonne connexion internet et surtout plus économes en énergie. On peut aussi se demander si l’intérêt pour les résidences secondaires sera renouvelé après la crise.

Un marché immobilier transformé ?

Le marché immobilier restera actif après le confinement, motivé par des naissances, des mutations mais aussi des décès, des divorces et des difficultés financières.

Pour beaucoup, l’acquisition de sa résidence principale est un moyen de protéger sa famille. En ces temps particuliers, l'immobilier semble prend son vrai sens de "valeur refuge". Il se pourrait que les Français choisissent plus facilement entre louer et acheter à l'avenir. Les locataires actuels, qui ont peut-être mal vécu ce confinement, seront prêts à chercher un bien qu’ils pourront personnaliser.

Un autre impact probable sur le marché immobilier est le changement de stratégie des investisseurs immobiliers. Les appartements parisiens consacrés à la location touristique ne sont actuellement plus aussi rentables qu’auparavant. Les propriétaires pourraient alors se tourner vers la location longue durée.

Au niveau national, on pourrait voir émerger de nouveaux bassins d’activité en province, comme pour la production de médicaments ou de masques. La possibilité de trouver un emploi pourrait relancer localement le marché immobilier.

 

Des professionnels plus réactifs et connectés

Les professionnels de l’immobilier sont habitués à utiliser les outils digitaux depuis plusieurs années. L’impossibilité d’accueillir du public dans leurs locaux a seulement accentué les usages de la vidéoconférence, du mail ou des visites guidées à distance.

Le marché immobilier post-confinement sera sans doute un peu incertain. Mais les professionnels de l’immobilier en ont vu d’autres ! Toujours à l’écoute du marché, ils seront les mieux placés pour évaluer la véritable valeur des biens. Il sera donc plus que conseillé de faire appel à eux pour vos projets d’achat, de construction, de vente et de location.

S’ils facilitent le quotidien des professionnels, tous les outils digitaux et logiciels ne pourront de toute façon pas remplacer la relation humaine qui prédomine dans le secteur immobilier.

 

Et du côté des prix immobiliers ?

C’est LA grande interrogation. Tous les scénarios sont envisagés par les experts.

● Les prix immobiliers revus à la baisse après le confinement ?

Avec les difficultés financières et la volonté de changer de vie, les mises en vente de biens immobiliers pourraient augmenter. Et pour vendre vite, les vendeurs pourraient accepter plus facilement de négocier le prix de vente à la baisse.

● Les prix immobiliers exploseront après le confinement ?

Changer de métier, "fuir" le centre-ville, changements familiaux… La demande de logements pourrait également exploser dans certaines zones - déjà tendues auparavant ou non - entrainant les prix de vente à la hausse.

● Et si les prix immobiliers n’évoluaient pas après le confinement ?

Dernière hypothèse plausible : la quasi stabilité des prix immobiliers après le confinement. La demande et l’offre pourraient en effet s’équilibrer avec des conséquences moindres sur le marché immobilier.


S’il est impossible de savoir comment se portera le marché immobilier après la crise, on peut raisonnablement déjà prévoir que les délais de transactions seront allongés pendant quelques mois. En effet, un temps de rattrapage sera nécessaire pour toutes les transactions restées bloquées pendant le confinement. Sans oublier que la vie ne reprendra son cours que petit à petit, avec une limitation des interactions entre professionnels et clients.